LES QUESTIONS LES PLUS SOUVENT POSEES
LigneLogoRC.jpg (2871 octets)

Nouveau site

plus rapide, plus simple, plus agréable

WWW.RESPIRATIONCONSCIENTE.ORG

 

Existe-t-il une différence entre la Respiration Consciente et le Rebirth ?

AMdV : Oui. Dès le début des années 80, nous nous sommes démarquées de tout le mouvement "Rebirth" français car nous n'étions pas en accord avec les développements de leur méthode - pourtant basée à l'origine sur le processus de "Rebirthing" enseigné par Leonard Orr.

Suite à tout notre travail et nos observations ainsi qu'aux échanges nombreux, fructueux et amicaux avec Leonard Orr, Sondra Ray, le docteur Eve Jones et quelques autres formateurs internationaux que nous avons invités en France durant les années 80, nous avons fait évoluer ce processus très spécifique de respiration vers ce qu'il est actuellement. Nous avons alors choisi de le nommer Respiration Consciente dans le courant des années 80 - le terme n'étant associé ni à Leonard Orr, ni à aucune autre de ces personnes, et n'étant spécifiquement utilisé par aucune de toutes ces personnes.

Nous en avons fait une technique sécuritaire, confortable, non-regressive, non-cathartique, intégrative et visant l'autonomie des personnes.

Lors de nombreuses rencontres avec Leonard Orr, entre 1981 et 2000, nous avons longuement exposé le fruit de nos recherches, les raisons de nos choix pour cette pratique spécifique. Et aujourd'hui, nous nous réjouissons de constater que Leonard Orr a adopté dans sa technique de Rebirthing (ou Breathwork-Rebirthing) quelques-unes des caractéristiques spécifiques de la Respiration Consciente telle que nous l'avons conçue.

En résumé, la Respiration Consciente est le fruit d'un réel développement de la méthode, et n'a pas grand-chose à voir avec le Rebirth - quoi qu'en disent les personnes formées par les écoles qui enseignent le Rebirth. Malheureusement pour l'image de la Respiration Consciente, une iméthode saine, sobre et particulièrement efficace, et pour la confusion que cela peut générer, ces écoles pratiquant le Rebirth ont "emprunté" le terme "Respiration Consciente" depuis quelques années.

Seuls l'Institut Français de Respiration Consciente dirigé par Urwana Shandar et Anne-Marie de Vinci, et les praticiens formés par cette école, peuvent garantir la pratique authentique de la Respiration Consciente.


Existe-t-il des contre-indications à la Respiration Consciente ?

AMdV: Oui et il est impératif de les respecter. Elles concernent très peu de cas pour lesquels le praticien peut adapter notamment les exercices appelés les Vingt Respirations Connectées, et le travail sur la Pensée Créatrice et la Loi Personnelle. C'est aussi pour cela qu'il est important de choisir un praticien professionnel.

 

Combien de séances sont nécessaires pour obtenir un résultat ?

AMdV: Un minimum d'une dizaine de séances est nécessaire. Cela ne sert à rien de faire deux ou trois séances, car il s'agit d'un processus dont les bénéfices se révèlent pendant et entre les séances, chacun en entraînant d'autres à la suite. Aussi, il s'agit d'un apprentissage spécifique de cette respiration et un ensemble de dix séances peut vous amener à pratiquer de façon autonome. C'est un des atouts formidables de ce processus. La plupart des personnes pratiquent de façon régulière et accompagnée pendant une ou deux années environ.

 

Doit-on pratiquer en séance individuelle ou en séance de groupe ?

AMdV: Il est essentiel de pratiquer d'abord en séances individuelles. Des habitudes respiratoires sont très vite prises, même en séances individuelles et avec un praticien certifié, car la respiration travaille directement avec l'inconscient. Il est important que vous ayez toute l'attention du praticien pour vous-mêmes pendant les dix premières séances au moins; ainsi vous ne perdez pas de temps et vous pouvez aller tellement plus profondément en toute sécurité. Le psychologue Perls a très bien expliqué pourquoi les thérapies de groupe s'étaient tant développées. C'est parce que cela permettait à des personnes de faire leur processus thérapeutique à moindre frais. Cela devenait ainsi plus "démocratique". Je pense que la thérapie de groupe est très intéressante, mais la base de toute thérapie est d'abord individuelle. Commencer la Respiration Consciente en séances de groupe est une erreur de calcul, un mauvais investissement pour votre évolution et pour votre estime personnelle. Ainsi, si vous désirez vraiment approfondir, vous irez beaucoup plus loin en séances individuelles. Vous pouvez envisager les séances de Respiration Consciente non comme une dépense, mais comme un investissement pour vous-mêmes. Une fois que vous avez appris, c'est pour toute votre vie.

 

A partir de quel âge peut-on commencer à pratiquer la Respiration Consciente ?

AMdV: Dès votre première inspiration vous avez associé respiration et douleur, respiration et survie, donc respiration et danger. L'apprentissage de la Respiration Consciente consiste, par l'expérience, à défaire cette association. Le processus de La respiration Consciente, souvent confondue avec le Rebirthing, vous amène à associer par l'expérience et naturellement respiration et sécurité, respiration et vie, respiration et créativité. Il n'y a aucun danger à respirer. Par contre, il y en a à ne pas respirer. Vous pouvez commencer à pratiquer, ou faire pratiquer, dès la naissance. L'idéal est que la mère puisse pratiquer déjà même avant de concevoir son enfant, puis continuer pendant la grossesse et faire respirer selon ce type de respiration son enfant dès la naissance. Cela s'apprend très bien avec un praticien. La Respiration Consciente est l'apprentissage d'une respiration libre et ample. Cela peut se faire dès la première inspiration. Il n'y a pas de limite.

 

Doit-on apprendre avec un praticien ou peut-on commencer à pratiquer seul ?

AMdV : Depuis votre naissance, vous avez respiré seule. Peut-être, par le fait même que vous soyez présente à cette conférence, êtes-vous consciente que votre respiration pourrait être plus ample, plus ouverte, plus vivante. Peut-être, si vous regardez en arrière, êtes-vous consciente de cela depuis longtemps déjà… et alors, pourquoi cela n’a-t-il pas changé? En respirant avec un praticien, vous vous rendez compte à quel point vous avez soif de bien respirer. Pourquoi votre respiration, alors que vous pouvez agir sur elle à volonté, ne vous «obéit»-elle pas? C’est parce qu’elle n’est qu’à la surface d’un monde profond qui est votre inconscient. Elle est immédiatement et directement reliée à votre inconscient. Et c’est lui le maître. Mais en libérant votre respiration, immédiatement et directement, vous libérez votre inconscient. C’est pour cela que toutes les techniques travaillant sur le conscient, la pensée positive et la motivation n’agissent qu’en surface, comme une couche de peinture sur la rouille.
Et si vous n’avez pas déjà fait ce travail par vous-même, c’est parce que c’est tout simplement impossible. Faites confiance à un praticien, vous pourrez alors gagner une vraie confiance en vous-même. Seule, avec votre respiration, vous êtes de toute façon en insécurité et votre inconscient vous ramènera toujours vers des espaces connus. Vous ne pourrez pas aller en profondeur. Vous renforcerez aussi la pensée que «vous pouvez y arriver seule» et vous continuerez à développer des attitudes de contrôle et de lutte. Vous n’atteindrez jamais les espaces inconnus et ce fameux lâcher prise ; cela parce que votre respiration ne sait pas y aller si quelqu’un ne lui montre pas le chemin. Et l’on ne peut montrer un chemin que si on l’a déjà parcouru.

Quels sont les bienfaits de la Respiration Consciente pour les sportifs ?

AMdV : Urwana Shandar a mis au point un programme spécial pour des joggeurs et des marathoniens professionnels. Il y avait aussi dans le groupe quelques personnes pratiquant la navigation à la voile, sport favori d’Urwana. Il y avait notamment un homme qui faisait les séances uniquement en vue d’obtenir une médaille d’or. Et comme il l’a gagnée, tout le monde était très content. Cette expérience fut très enrichissante et aussi bien surprenante. Urwana s’appliquait à utiliser le langage sportif et délaissait tout aspect spirituel, développement personnel. Il lui fallait jouer le jeu, d’autant plus que la pratique de ces sports faisait partie de ses hobbies. Parmi les personnes, la plupart ont commencé à prendre soin de leur corps de façon moins mécanique, tant sur le plan de la diététique que du massage. De plus, ils ont demandé à approfondir le travail sur la Loi Personnelle et la Pensée Créatrice. Au bout de quelques mois de pratique, les personnes pratiquaient non seulement la Respiration Consciente, mais venaient aussi aux séances de méditation. La pratique d’un sport dans ce sens est «en soi» une performance.
Les bienfaits de la Respiration Consciente ont été mesurés tout particulièrement au niveau de la concentration mentale et de la récupération physique après effort. Il a été aussi noté que la pratique de la Respiration Consciente permettait de fournir des efforts plus soutenus et constants pendant les épreuves sportives. La Respiration Consciente ouvre à de nombreux espoirs dans les domaines du sport et des disciplines corporelles.

 
La Respiration Consciente peut-elle aider une personne à arrêter de fumer ?

AMdV : Oui et les cas de réussite sont nombreux. C’est une bonne façon d’arrêter de fumer parce qu’en fumant vous vous privez du plaisir de respirer. En respirant vous désapprenez l’envie et le besoin de fumer. C’est tout de même un chemin difficile qui demande à la personne une certaine persévérance. Une fois un certain stade dépassé, la personne ne reprend plus. Le praticien est là pour l’encourager, la positiver, afin qu’elle n’interrompe pas le processus au moment où elle gagne la partie. La personne arrête alors de fumer parce qu’elle apprend à aimer respirer, à aimer la vie. Elle est sortie elle-même de ses peurs grâce à la respiration, et c’est la respiration qui la guide ensuite. Cette confiance est établie. Cela est par la suite irréversible.


La Respiration Consciente est-elle une technique de préparation à l’accouchement ?

AMdV : Plus exactement, c’est une technique de respiration qui peut être utilisée dans la préparation à l’accouchement. Dénouer ses propres traumatismes de naissance est le meilleur moyen de donner la vie sans transmettre ses problèmes. Cela facilite aussi le travail et l’accouchement en évitant une surmédicalisation.
De nombreuses sages-femmes ont suivi la formation et en ont fait bénéficier leur service. Déjà en donnant des séances aux autres membres du personnel et en intégrant à la préparation les exercices des Vingt Respirations Connectées. Certaines sages-femmes donnent aussi des séances individuelles à titre privé. En Pologne, la pratique de la Respiration Consciente est officialisée en tant que profession. C’est une très bonne chose.

La pratique de la Respiration Consciente est-elle une thérapie ?

AMdV : Cela dépend de ce que vous recherchez. En général et notamment au début, oui. Du moins, la pratique de la Respiration Consciente agit-elle comme une thérapie. Puis, gentiment, vous arrêtez de lutter, vous vous laissez apprivoiser et le processus dépasse le domaine de la thérapie. Vous prenez plaisir à respirer de plus en plus librement, vous tombez amoureux de la vie.

La qualité de l’air que nous respirons est-elle si importante ? Nos poumons filtrent aussi la pollution, et le principal n’est-il pas de bien respirer ?

AMdV : Personnellement, je ne suis jamais arrivée à bien respirer dans un environnement pollué. La réalité veut que nous respirons autant l’énergie que l’air. Si l’air est pollué, l’énergie contenue dans cet air peut aussi être polluée. Pourquoi partez-vous en vacances, si ce n’est pour changer d’air? Si vous habitez en ville, passez-vous vos vacances dans une autre ville ?
Ce n’est pas parce que notre système respiratoire a la faculté de filtrer en partie l’air que nous respirons qu’il faut le surcharger. Il en est de même pour l’alimentation. La qualité de l’air que nous respirons est, pour ma part, très importante. Depuis plusieurs années, la plupart des praticiens quittent les grandes villes. Cela devient un problème dans certaines agglomérations comme Los Angeles, New York, Paris, Milan, etc. Plus vous devenez conscient de votre respiration, plus vous prenez plaisir à respirer, et plus vous devenez exigeant quant à la qualité de l’air que vous respirez.

Pourquoi associe-t-on à la Respiration Consciente un travail sur les pensées et le mental ? La respiration ne suffit-elle pas ?

AMdV : La respiration est un élément essentiel du processus. Cependant, lorsque vous respirez, vous libérez de l’énergie en vous. Comme vous êtes allongé, vous ne dépensez pas cette énergie, et ainsi elle va vous purifier sur tous les plans : sur le plan physique bien sûr, mais aussi à un niveau mental et psychique. Si vous donnez de l’énergie à des «formes-pensées» lourdes, négatives, cela peut vous mettre dans une certaine confusion mentale.
Beaucoup de techniques actuelles ne tiennent pas compte de cette association, pourtant si évidente, et les personnes qui les pratiquent ne se sentent pas équilibrées. Il est important de ne pas respirer dans des pensées anciennes. Le travail sur les pensées permet de libérer des charges négatives. Ainsi l’énergie générée par la respiration peut aller nourrir des espaces nouveaux, profonds.

Est-il indispensable de suivre une formation pour donner des séances de Respiration Consciente, même à des membres de sa famille ?

AMdV : Oui. Lorsque vous donnez des séances à des membres de votre famille, au bout de quelques secondes vous ne considérez déjà plus ces personnes en tant que parents. Vous les percevez plus globalement et plus individuellement. C’est un des atouts de la Respiration Consciente : vous pouvez aider des membres de votre famille sans interférences négatives comme dans certaines thérapies. Il faut juste que la demande provienne de la personne elle-même. Lorsque vous guidez une personne en Respiration Consciente, il est essentiel que vous puissiez l’amener sur des chemins que vous connaissez. Elle se donne complètement à vous et vous devez respecter cela. Vous ne pouvez pas vous passer de formation dans ce domaine. Emmèneriez-vous une personne, un ami, votre enfant, pour une promenade en avion alors que vous ne savez pas piloter ? Embarqueriez-vous avec vos enfants sur un voilier sans savoir barrer ? L’intuition ne suffit pas toujours. Sans formation, vous restez au port. Et en étant optimiste, vous pouvez espérer faire des ronds dans l’eau.